L'Union de Flammes Jumelles
l'histoire d'une traduction impromptue


Voici le témoignage d'un aiguillage subtil qui m'a conduit à traduire le dernier livre de Claire Heartsong et Catherine-Ann Clemett « L’Union de Flammes Jumelles — l'Ascension de Saint-Germain et Portia ». Je vous offre ce témoignage en partage. Je suis heureuse de répondre ainsi à l'invitation des Madeleines à ce que le Féminin divin reprenne la parole jadis bâillonnée.¹

J'ai lu beaucoup de livres où sont racontées différentes versions de l'histoire de Jésus et de certains membres de sa famille. Tous m'ont passionnée mais jamais aucun livre tels que ceux écrits par Claire Heartsong — « Anna, Grand-mère de Jésus » et son deuxième tome en co-création avec Catherine-Ann Clemett « Anna, la Voix des Madeleines » — n'auront pris ainsi corps et sens dans ma vie. Une succession inouïe de synchronicités m'a donné à comprendre combien cette expérience me guidait au-delà de ce que pouvait en saisir mon humanité. C'est cette expérience que je vous raconte en partie ici.

Un voyage sous le signe des Madeleines

Attentive aux publications des Éditions Ariane, la parution des livres de Claire Heartsong, édités en langue française respectivement en 2009 et 2010, m'a pourtant totalement échappée. C'est il y a un an que j'entendis parler pour la première fois d'Anna, grand-mère de Jésus. Je donnai un atelier sur la réconciliation des énergies féminines et masculines en région parisienne quand l'une des participantes — Anne — évoqua ce livre. Ce nom retentit très profondément en moi. Il me fallait en savoir plus. Quelqu'un me prêta aussitôt le livre « 2010 — Transition » dans lequel Anna est l'un des intervenants.

De Melun, je partis directement pour Autun où je devais préparer deux ateliers l'été suivant à l'invitation d'une femme — Anne. En regardant la carte, je m’aperçus que je pouvais faire un crochet par Vézelay, nous étions le 14 février. Devant les reliques présentées dans la crypte de la basilique de Vézelay, "j'entendis" Marie-Madeleine me dire : « ce n'est pas moi ». Je ressortis assez rapidement de la basilique et photographiai simplement au passage le signe du sagittaire gravé dans l'un des portails de la basilique — non pas que je sois férue d'astrologie, c'était juste comme ça, parce que c'est mon signe solaire.

Je poursuivis ma route et traversai le village d'Avallon en me disant que décidément ce voyage prenait une allure initiatique. Arrivée le soir chez Anne, l'une des premières choses qu'elle me dit fut : « Il faut que je te parle du livre Anna, grand-mère de Jésus. On vient juste de me le prêter... » ! Nul besoin de plus de signes, je commandai les deux tomes le soir même en me réjouissant de les lire dès mon retour.

Une rencontre inattendue

Ce soir là, je me plongeai dans « 2010 — Transition ». Avant même de répondre à la première question de Martine Vallée, Anna commence par exprimer sa gratitude pour la traduction en langue française de son message. Cela m'a profondément troublée sans que je ne puisse en saisir la raison véritable. Le long de mon chemin j'ai appris à repérer les informations résonnantes, à simplement les reconnaître, sachant que, si elles sont réellement importantes, elles finiront par prendre sens à un moment où un autre — comme un puzzle dont le dessin se manifeste peu à peu.

La fatigue m'empêcha d'aller beaucoup plus loin dans ma lecture, je m'endormis. Je ressortis le lendemain matin d'un profond sommeil avec la certitude d'avoir rencontré Anna dans le sous-sol d'Autun mais sans aucun détail de cette rencontre. Anne m'apprit que l'on trouve dans l'Autunois la quasi-totalité des minéraux présents sur terre. Cela entra en résonance avec une connexion intense à des énergies cristallines vécue un an plus tôt. Cet événement avait ouvert la porte à d'autres qui me permirent de réaliser combien le travail spirituel doit s'écrire dans la matière et ce d'une manière très consciente et concrète.

Autun, ville romaine

Je visitai donc Autun, ville fondée par les Romains en tant que petite sœur et émule de Rome au début du règne de l'empereur Auguste. Autun a été jusqu'à la fin du XVième siècle une cité prospère et un centre culturel influent. En plus des ruines romaines on peut y admirer l'antique pyramide de Couhard. J'appris plus tard que, selon certains ésotéristes, elle serait l'une des trois pyramides françaises reliées à la Grande pyramide d’Égypte. Je me souvins que Lee Caroll avait évoqué ces pyramides lors de son atelier « Le Retour » donné à Paris en 2001. À deux pas de la pyramide l'on m'indiqua une voie celte menant à une chute d'eau. Je me promis que j'irai m'y promener avant mon départ.

Je me sentis oppressée dans cette ville dont je trouvai les énergies très lourdes. Une infinie tristesse semblait sortir de la Pierre de Couhard. À n'en pas douter ce lieu avait beaucoup souffert, il avait été le flambeau — aujourd'hui ternit, dieu merci — des énergies masculines dans toute leur splendeur ancienne énergie.

Il s'agit de se taire

Le dernier matin de mon séjour à Autun, je me réveillai avec dans l'oreille la phrase : « Il s'agit de se taire ! ». Cela m'interpella fortement et, pensant à la seule photo prise à Vézelay, je demandai à Anne qui est astrologue si cela avait à voir avec le s-agit-taire !? Celle-ci me dit ne jamais avoir vu les choses sous cet angle, mais que oui, l'on pouvait associer le sagittaire au secret.


Dans la matinée, je rendis visite à la fameuse cascade, lieu que j'appréciai grandement et où je pus respirer plus librement. J'eus envie de m'y poser pour contacter mes partenaires de l'autre côté du voile à propos du projet d'atelier mais j'étais attendue pour déjeuner. Finalement, cette envie ne me quitta pas et j'y revins en fin d'après-midi.

Vers 16h30, je laissai ma voiture près de la pyramide de Couhard et m'engageai pour la seconde fois de la journée sur la petite voie celte bordée d'une rivière. Environ un kilomètre plus loin, la cascade coulait joyeusement. Je cherchai un endroit un peu à l'écart du sentier pour pouvoir me connecter tranquillement bien que je m'y trouvasse seule.  Les Êtres qui se présentèrent furent ceux avec lesquels j'avais repris contact un an plus tôt lors de l'épisode évoqué plus haut. Après m'avoir donné quelques informations, ils m'invitèrent à me connecter en silence et à recevoir les énergies adéquates. Je vécus ce que je reconnus plus tard — à la lecture du second tome « Anna, la Voix des Madeleines »¹ — comme une ouverture de la bouche mais en lien avec la Terre. La sentence entendue ce matin-là au réveil prit alors tout son sens.

Il avait fait gris toute la journée mais à présent le soleil couchant éclairait le haut de la muraille de pierres derrière moi. Je pris le chemin du retour, je glissai, mon pied gauche heurta une pierre en tombant, je sus immédiatement qu'il était cassé.

Une expérience de respiration consciente

Toujours baignée dans les belles énergies que je venais de contacter, je gardai mon calme. Je me mis à respirer profondément en conscience et appelai les secours. Il s'agissait d'une double fracture de la malléole avec luxation, j'allais être opérée le lendemain matin. Comme s'il me fallait un indice de plus, ma voisine de chambre s'appelait Marie-Madeleine. Pour ceux qui ont lu le deuxième tome de Claire Heartsong, j'ajoute ce clin d'œil qu'ils comprendront : la cascade s'appelle « la cascade de Brisecou ».²

J'ai donc passé cinq jours supplémentaires à Autun. L'on m'amena pour livre de chevet Anna, la voix des Madeleines. Je sus qu'il était juste là pour que j'en "hume" l'énergie.  J'étais dans un bien être divin — rassurez-vous, mis à part le "shoot" reçu aux urgences lors de la réduction de ma fracture, il n'y avait que du paracétamol dans mes perfusions ! Toutes les tracasseries auxquelles l'on doit faire face dans ce genre de situation s'arrangèrent comme par magie. Je ne faisais rien d'autre que respirer en conscience et les solutions arrivaient au moment juste.

Deux mois d'intégration et de respiration

De retour chez moi, les deux précieux livres étaient arrivés et j'avais tout le temps pour les lire. J'allais être deux mois sans pouvoir travailler. Deux mois à respirer, à intégrer et à me plonger dans cette fabuleuse saga familiale d'Anna. Ces livres m'emmenèrent dans un voyage intemporel et multidimensionnel bien au-delà des mots. Il ne s'agit pas de lecture mais réellement d'une initiation aux côtés d'Anna et des membres de sa famille. J'y découvris aussi de nombreux éclairages sur mon propre chemin de vie. Un peu comme dans « l'Histoire sans fin », j'eus l'impression d'être acteur de ce livre — il est difficile d'expliquer ce sentiment où le linéaire n'a pas sa place.

C'est pendant cette période que j'écrivis l'article qui relate mon expérience de la canalisation. Quand je canalisai de nouveau — bien sûr, vous pouvez penser qu'il n'est pas incompatible de canaliser le pied cassé, et pourtant si, il ne le fallait pas, je devais simplement être avec mon Essence et respirer en conscience. Donc, quand je pus retravailler, je fus surprise de constater à quel point cela avait changé. Tout était plus fluide, plus simple, plus accessible. Mon article sur la canalisation m'apparut bien obsolète, quelque peu ancienne énergie.

Dans cet article, je parle de ce Groupe dont la signature est « Nous, tes Frères de Lumière ». Après plusieurs années de communication, je leur avais demandé : « N'y a-t-il pas de femmes dans votre groupe ? ». Ils me répondirent en riant : « Si, mais le mot sœur t'hérisse, nous ne l'avons pas utilisé pour ne pas te faire fuir. » — Ceci est vrai en lien avec des mémoires de religieuses. Ce jour-là, je réalisai que Marie fait partie de ce Collectif mais il m'a fallu la lecture du livre de Claire Heartsong pour réaliser que mes Frères et Soeurs de Lumière sont les Esséniens Madeleines.

L'image du puzzle commence à se révéler

Mi-avril, une Amie m'envoya l'extrait de l'intervention d'Anna dans le livre « 2011 – Devenir ». Anna y raconte l'histoire de son ascension en tant que Lady Portia avec sa flamme jumelle Saint-Germain dans un vignoble alsacien. Ce récit m'offrit entre autre la clé de compréhension du rôle que Saint-Germain avait joué jusqu'alors en se présentant régulièrement dans mes ateliers sur les énergies féminines. Je compris quelle était véritablement son implication dans ce travail de réconciliation des énergies féminines et masculines. Je réalisai pourquoi il avait fallu l'insistance d'une âme valeureuse alsacienne pour que j'accepte de venir donner dans cette région mon premier atelier sur la guérison de la Blessure d'Isis.

Il devint alors évident que le thème des ateliers d'été dans le Morvan serait le retour du Féminin divin. Je compris que cela aurait une implication sur cette région aux mémoires plus que douloureuses. Cela fut en réalité bien au-delà de ce que j'avais imaginé. Saint-Germain introduisit et activa en prime la pure Essence du Masculin divin. Mais, ceci est une autre histoire dont vous pouvez avoir un aperçu en lisant cet article consacré à ce travail autour de la guérison de la Blessure d'Isis.

La naissance d'une collaboration impromptue

Après ce long préambule arrivons-en au livre qui nous intéresse : « L’Union de Flammes Jumelles ». C'est fin juin que je retournai sur le site web de Claire Heartsong. Celle-ci s'est retirée et vit avec son bien-aimé Lorenzo au Mont Shasta, mais un nouveau message était posté. Il annonçait la sortie de l'ebook : « Understanding Twin Flame Union The Ascension of St. Germain and Portia » en co-écriture avec Catherine-Ann Clemet. Sans hésitation, j'achetai ce livre et me mis à le dévorer.

L'envie de le traduire s'imposa, dès les premières pages je m'y sentis poussée. Quand je lus que Claire Heartsong avait rencontré physiquement Saint-Germain près d'une chute d'eau et qu'il était apparu en clochard à Catherine-Ann Clemett, je n'eus plus aucune hésitation et, sans plus réfléchir,  je me mis au travail. D'emblée, je sus que j'offrirai cette traduction à Catherine-Ann et Claire. Quand j'y pensai cela me paraissait fou car je ne suis pas une traductrice professionnelle, mais je me dis : « Peu importe pourquoi je fais cela. Peu importe que ma traduction soit utile ou pas, cela me fait plaisir. » Ce fut réellement un travail dans la Nouvelle Énergie, sans me soucier du devenir, du comment et du pourquoi.

J'ai rencontré physiquement à deux reprises Saint-Germain. Je ne raconterai pas ici ces rencontres qui se sont passées à des moments clés sur mon chemin et finalement toutes en lien avec la notion de flammes jumelles. La seconde fois — février 2010 — je me dis : « Mais, ça ne peut pas être lui, il ne peut pas être habillé en clochard » ! Ce qu'il n'était en réalité pas, il était habillé simplement d'un jean et d'un blouson mais de façon impeccable. Longtemps, je me suis demandée pourquoi cette pensée saugrenue était venue si fortement — pourquoi l'avais-je pris pour un clochard ? Cela n'avait aucun sens. Je réalisai à présent que cette pensée saugrenue était le lien qui allait me faire oser contacter Claire Heartsong et Catherine-Ann Clemett.


Le 17 juillet, ma traduction terminée, j'écrivis un courriel à Claire Heartsong et Catherine-Ann Clemett. Le 21 juillet en fin de journée, je retournai au pied de la cascade de Brisecou avec quelques-uns des participants de l'atelier. J'y reçus plus d'informations sur ce lieu, le rôle qu'il jouait et d'autres choses en lien avec mon histoire personnelle. Au même moment, de l'autre côté de l'Atlantique, Claire Heartsong m'écrivit pour me remercier et me dire qu'elle soumettait ma traduction à Martine Vallée des Éditions Ariane. Sincèrement, je n'avais absolument pas espéré cela. Pas plus, à ce moment-là, que je recevrai fin octobre un courriel de Martine Vallée m'annonçant qu'elle allait publier ma traduction et me demandant si j'acceptais de traduire une méditation complémentaire. Il se trouve que j'avais justement une semaine de libre, j'ai accepté avec joie.

Entre-temps, Catherine-Ann Clemett a été invitée à entreprendre un travail d'activation de la Grille mondiale des Madeleines. La première activation a eu lieu à Lourdes le 11-11-11. Donnant un atelier au même moment aux Saintes-Maries-de-la-Mer, je ne pus y participer. Catherine-Ann a poursuivi son séjour en Europe via la Suisse et la Belgique. C'est donc tout naturellement que j'ai pu la rencontrer début décembre a à peine plus d'une heure de chez moi en voiture ! Bien sûr, cela non plus, je n'avais pu l'imaginer. Inutile de vous dire que ce furent des retrouvailles simples, une reconnaissance profonde au-delà des mots.

Être un lien

Je viens de recevoir des Éditions Ariane le livre tout frais édité. J'avoue que je ressens une grande joie et que je demeure surprise et reconnaissante d'avoir ainsi été un morceau du puzzle, un lien qui contribue à la diffusion de cette information. Cela me plonge au cœur de ce qu'Anna appelle la paix au-delà de toute compréhension. Cela me touche d'autant plus que cette quête d'Unicité intérieure est au cœur de ma vie et de ce que j'ai choisi d'enseigner.

Je terminerai ce récit par deux clins d'œil — "clins dieu" — que j'aime particulièrement. Début mai, quand j'ai pu me déplacer librement, ma première sortie a été un voyage dans le vignoble alsacien³ où, outre récupérer ma voiture qui y avait été conduite durant ma convalescence, j'étais invitée à rencontrer au bord d'une chute d'eau l'auteur d'un livre sur les Ondines. Je ne l'ai pas planifié, cela s'est dessiné ainsi. C'est ce pourquoi cette année 2012, je n'ai pas résisté à programmer mon atelier « Activation de la Rose blanche » dans cette région bénie³ durant le mois de mai que j'aime tant — le mois de Marie, le mois où fleurissent les roses.

Et enfin, j'aimerais partager ces quelques mots que Claire Heartsong m'a adressés :
« Merci du plus profond de mon cœur pour avoir traduit l'Union de Flammes Jumelles en français. Je sais que Anna et les Conseils de Lumière sont enchantés d'élargir ainsi la diffusion de cette information qui bénira la vie de nombreuses personnes. » Claire Heartsong.

Puissiez-vous être parmi ceux dont la lecture de ce merveilleux livre bénira la vie.

Marie-Line
janvier 2012

1. Voir « Anna, la Voix des Madeleines » p 41
2. Voir « Anna, la Voix des Madeleines » p 42 et 374
3. Il ne s'agit bien sûr pas du lieu précis où les faits racontés par Anna et Saint-Germain se sont produits
Depuis que j'ai écrit cet article, j'ai été conduite à aller sur le lieu où se déroulera l'atelier.
Vous pouvez lire quelques informations à ce sujet à la fin de
ce post



© MLD ahtOhme — Reproduction non autorisée sur tout autre support que ce site www.ahtohme.com sans demande préalable. En savoir plus...


Avec cet ouvrage, vous entreprendrez un voyage qui vous mènera à une plus grande compréhension des Âmes jumelles et des Flammes jumelles. La destination de ce voyage est l’Union de Flammes jumelles.
Ces écrits sont, en grande partie, une compilation des meilleurs enseignements sur le sujet publiés par les auteures. Ils ont donc été judicieusement sélectionnés par elles afin de vous guérir complètement de la conscience/perception de la séparation et de la souffrance qui l’accompagne. Au final, vous verrez, que le but et le chemin pour s’y rendre sont inséparables.
De plus, une méditation puissante vient accompagner l’information pertinente. Celle-ci, offerte aux lecteurs de langue française, intègre des clés à niveaux multiples et des énergies de pratiques avancées.
Ce livre est donc une invitation et un détonateur de la part des Maîtres ascensionnés pour vous relier consciemment à eux dans la réalisation de l’Union ultime de Flammes jumelles.




L’histoire extraordinaire d’une femme qui a changé le monde en donnant naissance à une lignée spirituelle Cet ouvrage remarquable regorge d’informations concernant les esséniens, les initiations, les sociétés secrètes et d’avant-garde qui ont travaillé à préserver les enseignements véritables de Jésus.
Anna révèle comment elle a utilisé la régénération cellulaire pour vivre plus de 600 ans.
Elle divulgue les pièces manquantes de l’histoire – sa véritable identité ainsi que celle de Marie Madeleine et de Jésus, les endroits où ils ont voyagé, les gens qu’ils ont rencontrés, et l’importance du rôle de la communauté essénienne dans tout le drame de l’époque. Elle parle également des initiations requises de sa part et de la part de Marie Anna, de Marie Madeleine et de Jésus. Elle décrit à quel point ces initiations étaient exigeantes physiquement, émotionnellement et spirituellement pour Jésus et à quel point aussi la communauté d’Êtres hautement évolués à ses côtés l’a aidé à remplir sa destinée… Son message a pour but d’amener le Divin féminin dans notre quotidien afin de compléter notre parcours initiatique en tant que disciples d’aujourd’hui.


Dans ce deuxième tome, Anna, la mère de Marie et la grand-mère de Jésus, raconte la suite de son histoire remarquable vécue dans le sud de la France et de l’Angleterre. Joignez-vous à elle, à la Sainte Famille ainsi qu’à dix-huit autres personnages importants à mesure qu’ils évoluent sur ces territoires. Durant une séquence de plusieurs années, tous racontent les multiples expériences profon­dément spirituelles et transformatrices qu’ils ont vécues à côtoyer Jésus après sa résurrection. Prenez plaisir à lire les exploits racontés directement par les Madeleines à mesure qu’elles lèvent le voile du silence sur leur vie empreinte de compassion et de maîtrise spirituelle.

Anna, la voix des Madeleines révèle :

  • les années perdues après la crucifixion et la résurrection de Yeshua  ;
  • le témoignage des Madeleines qui, après la résurrection de Jésus, ont marché avec lui en France, en Angleterre et en Inde  ;
  • les secrets finalement dévoilés de la vie intime de Jésus, de ses rela­tions et de sa lignée  ;
  • l’importance capitale d’élever la voix du Divin féminin pour que tous les êtres puissent connaître l’harmonie et l’équilibre  ;
  • la dispersion de la lignée d’Anna, de mère Marie et de Jésus – leurs descendants agissent comme catalyseurs afin d’éveiller non seulement la conscience de l’unité, mais aussi le potentiel christique / Madeleine en chacun de nous  ;
  • les dernières paroles d’Anna.

Dans ce deuxième tome très attendu, soyez prêts à être totalement ébahis par votre rencontre avec neuf autres protagonistes. Sans aucun doute, certains d’entre vous seront ébranlés s’ils n’ont aucune ouverture à recevoir une information différente de celle qui a été transmise depuis des siècles. Toutefois, selon Anna et les différents conseils interdimensionnels, les lecteurs du premier tome sont désormais prêts à entendre les secrets concernant les Madeleines et Yeshua. En soi, l’histoire de ces protagonistes est tout à fait inédite. Vous rencontrerez ces derniers tels qu’ils étaient à l’époque, mais préparez-vous à un livre-choc.

Chez vous

Livre