canaliser





Etre ou devenir canal

Je ne me souviens pas de la première fois où j'ai canalisé. Seul l'endroit où je vivais à l'époque me permet de dater cet événement, c'était en 1996 soit il y a 15 ans environ. Je traversai alors, ce que j'appelai plus tard à la lecture de Kryeon, une nuit noire de l'âme.

Les premiers messages écrits

Les premiers messages vinrent par le biais de l'écriture mais il ne s'agissait pas d'écriture automatique. J'écrivai consciemment les phrases qui naissaient d'elles-mêmes dans mon esprit. La signature récurrente était « Nous, tes Frères de Lumière ». Jusqu'à il y a peu, je n'ai rien su de plus sur ce groupe.¹

Les messages de cette époque m'irritaient souvent car leur but était de me rappeler qui Je Suis. J'avais beaucoup de résistances à l'entendre, une partie de moi pensait que c'était des "conneries". J'ai peu à peu compris qu'il s'agissait de me présenter la globalité de mon être afin que je dépasse la seule identification à ma personnalité terrestre actuelle.

Je n'ai pas consciemment souhaité être un canal, c'est l'un des desseins actuel de mon Essence, l'une de ses expressions. Cela s'est produit si naturellement que je n'ai jamais eu l'impression qu'il faille être quelqu'un de spécial pour faire cela. C'est juste un outil de communication supplémentaire accessible à tous.

Un "travail" en direct par le biais de la canalisation

Au fil du temps, cette communication purement écrite a évolué. Marie puis Jésus se sont présentés directement, m'offrant de travailler avec leur énergie. Ces "rencontres" ne m'ont pas vraiment surprises puisque j'avais été antérieurement "mise en contact" avec eux par un intermédiaire.

De temps à autre, je me mettais en état de connexion et s'en suivait un "travail" sur moi avec ces deux grands Êtres. Ce sont ces connexions mêmes qui ont inspiré les séances que je propose actuellement.

Canaliser des énergies et des Maîtres

Fin 2001 mon amour des élixirs floraux et l'intuition d'un nouveau pas à franchir en ce domaine m'ont amené à faire une formation sur les élixirs vivants. En réalité, les élixirs allaient me conduire à la canalisation d'énergie et à développer mon partenariat avec les Maîtres ascensionnés.

Un an plus tard, j'ai suivi avec ce même enseignant John Armitage une initiation au Multidimensionnel healing 13D™ introduit par Saint-Germain. Cela a considérablement affiné mes perceptions et rouvert ma communication multidimensionnelle. Dans la foulée, alors que ce n'était pas mon plan conscient initial, j'ai suivi la formation de John à la canalisation. La seule consigne de cette formation était : « ouvre la bouche ». Il s'agissait exactement de ce que je faisais déjà, juste au lieu d'écrire, il fallait dire.

Cet atelier était surtout l'occasion de recevoir des "nettoyages" et activations du canal de communication. Il est facile de comprendre que plus ce "conduit" est "propre", plus l'on peut accéder aux "hautes" énergies, plus l'on peut communiquer avec des sources claires. Et enfin, deux ans plus tard, la formation "Master MDH 13D™" m'a enseigné à initier et à transmettre à mon tour les énergies par le support de la canalisation.

Si, je vous raconte ceci, c'est que dans la façon dont je travaille aujourd'hui en tant que canal, la transmission d'énergies est indissociable de la canalisation. Il ne s'agit pas de seulement transmettre des informations mais également, et peut-être avant tout, des énergies.

Oser

Nous étions alors en 2004 et il allait encore me falloir trois ans avant que j'accepte de faire une première canalisation publique. Pendant tout ce temps, j'ai simplement continué à "jouer" avec ces énergies pour moi et pour quelques proches. Il est vrai qu'oser me montrer officiellement en tant que canal réveillait d'anciennes blessures très profondes que je n'étais pas encore prête à intégrer.

C'est en "rencontrant" la Respiration Consciente que j'ai fait le choix conscient de donner le feu vert à mon Essence pour qu'elle puisse exprimer ce qu'elle souhaitait faire avec moi sur mon chemin terrestre. Je n'avais aucune idée de ce qui allait suivre.

Rapidement, l'on m'a proposé de donner une canalisation expérimentale un duo Kuthumi, Saint-Germain lors d'une célébration du Saut Quantique le 18 septembre 2007. Immédiatement, j'ai su que cette invitation venait en réponse au feu vert donné à mon Essence. Alors, j'ai dépassé la peur d'oser et j'ai dit « oui ». Je devais canaliser Kuthumi. Les seules consignes que nous ayons reçues étaient : pas d'attente et totale confiance en soi.

Le matin du jour J j'étais terrorisée. Quand les énergies du Saut Quantique ont été introduites, elles étaient si belles et si intenses que ma peur s'est immédiatement envolée je n'ai plus jamais eu peur depuis. Je n'avais jamais rien ressenti de pareil. J'ai essentiellement canalisé du silence, de la Nouvelle Énergie. Kuthumi n'a dit que quelques mots, ces mots se résument par « appuyez sur la touche On » soit, ouvrez-vous, faites le saut en vous. Cela a réellement était une expérience incroyable pour oser et me faire confiance.

Après cela, j'ai à mon grand étonnement reçu plusieurs demandes de canalisations privées et de collaboration dans des ateliers. Jusqu'à ce que l'évidence s'impose, il me fallait mettre sur pieds mes propres ateliers et canaliser à ma façon personnelle des mots et des énergies. Entre temps, d'autres êtres étaient venus s'ajouter à ma "panoplie de canal polyvalent" dont Kwan Yin qui est pratiquement toujours là quand je travaille, même quand ce n'est pas elle qui intervient directement.

J'aurai mis onze ans à oser dire je suis un channel. Onze années appropriées à expérimenter, à me "préparer".


Mon expérience actuelle de la canalisation

Je pense qu'il y a autant de façon de canaliser que de channels. Voici un peu plus de mon expérience actuelle de la canalisation.

Je me connecte simplement en fermant les yeux, invitant qui veut à se présenter. Je respire profondément en conscience. Je suis totalement présente à mon corps, totalement ancrée et je m'expanse simplement. J'aime me laisser surprendre et découvrir l’Être qui arrive en même temps que le public. Je suis consciente, il ne s'agit pas d'un état de transe, ni même de méditation profonde. C'est en réalité un état très naturel. Curieusement les mots m'aident à faire le vide, mon mental est totalement calme.

Je n'entends pas. Je reçois simplement et cela se transforme en mots, en phrases et parfois en silences. Je n'ai la plupart du temps aucune idée de ce que sera la phrase que je commence. Quand j'ai terminé, je n'ai que très peu de souvenirs de ce que j'ai dit. Dans le cas des canalisations silencieuses, je suis tout simplement incapable d'ouvrir la bouche jusqu'à ce que le temps de silence soit terminé.

Ma position est le plus souvent très statique, sauf quand c'est Saint-Germain qui intervient, là je me surprends à faire de nombreux gestes. Selon les entités et ma "familiarité" avec elles, mais également avec le besoin particulier du moment présent, les Êtres qui s'expriment à travers moi sont plus ou moins "près" de moi mais je ne les incorpore pas complètement.

Canaliser en transmettant, en activant de l'énergie

La spécificité que j'ai choisie pour mon travail est de canaliser avant tout des énergies, d'offrir des "nettoyages" énergétiques, d'initier, d'activer et de transmettre. C'est pour cela que j'utilise la canalisation dans mes séances individuelles et mes ateliers. Car l'énergie passe énormément par la vibration de la voix. Les mots deviennent alors le support qui permet de transmettre l'énergie.

Le rythme, le ton et le son de ma voix varient nettement selon les intervenants et les besoins de l'énergie en présence. Je peux canaliser par exemple une Kwan Yin très douce ou très ferme. Je ne peux que laisser faire, je ne contrôle absolument pas cela.

Le chakra de la gorge joue donc une part importante dans le processus de canalisation. Les sons transportent des fréquences qui vont interagir avec les corps subtils des personnes qui reçoivent. De ce fait mon rythme peut être assez lent. Dans ces moments-là je suis très concentrée sur l'énergie et le travail qui prend place des "deux côtés". La totalité de mon Être participe en réalité. Quand les canalisations sont plus informatives le débit s'accélère nettement.

Mettre le channel à "l'épreuve"

Si je n'ai plus accepté de duo en binôme, Saint-Germain et Kuthumi m'ont à plusieurs reprises donné l'occasion de les canaliser en duo, passant de l'un à l'autre. Souvent ils aiment plaisanter et comme ils me trouvaient assez coincée c'est ce qu'ils disaient ils s'arrangeaient, je ne sais pas du tout comment, pour me faire rire pendant plusieurs minutes avant d'être en capacité de démarrer la canalisation. J'avoue que cela a assoupli mon sens du ridicule.

Il n'est pas rare que dans une même canalisation différents êtres se présentent et se cèdent la parole les uns les autres. Si c'est approprié, ils ne se présentent pas directement, ceci dans le but d'aider les personnes qui reçoivent à se connecter à leur Essence, à se mettre en "vedette". En plus de ceux qu'on appelle les Maîtres ascensionnés, il m'arrive de plus en plus fréquemment de canaliser l'Essence des personnes qui s'adressent à moi et la mienne est de plus en plus présente.

Je me suis aperçue au fil du temps combien j'étais guidée et enseignée dans cet apprentissage du "métier" de channel, même si cela a pris une forme "indirecte" en ce qui me concerne. Les validations que je n'attends pas se présentent spontanément. Ma rencontre et mon travail avec Norma Delanay m'ont également grandement épaulé dans la fondation de cette confiance.

Le canal et les auditeurs acteurs de la canalisation

Je pense qu'il est impossible de canaliser consciemment sans être partie prenante. Chaque canalisation que je réalise porte en partie ma signature quel que soit l'Intervenant car elle fait nécessairement appel à mon vocabulaire, à ma culture, à mon ouverture, à mon degré d'acceptation. Finalement, les canalisations se colorent de qui Je Suis.

J'ai remarqué que la canalisation suit le degré d'ouverture ou d’acceptation des participants. Il arrive que des informations ne soient pas transmises ou prennent une direction différente si l'accord de tous les participants à aller plus loin n'est pas donné. Il est même arrivé qu'un Être sur le point de se présenter se retire car tous n'ont pas accepté que cette énergie s'installe. Bien sûr dans le cas des séances individuelles, cela épouse toujours directement et parfaitement le degré d'ouverture de la personne pour laquelle la transmission s'effectue.

Canalisation et validation des informations

J'adhère à ce que disent la plupart des channels, soit qu'aucun canal ne canalise à 100%. Les informations traversent les filtres du canal et ses résistances éventuelles avant d'être retransmises. Il est donc fondamental que vous examiniez toute nouvelle information reçue par ce biais à travers votre propre conscience.

Mon "équipe" m'a expliqué que les informations suivent une progression générale liée à l'évolution de la conscience dans le temps. Les premières informations canalisées gardaient en elles le contenu des savoirs passés, ou beaucoup de références aux croyances préalables, afin de rendre digestes les "nouveautés". Puis, les canalisations se sont progressivement éloignées des postulats et des artifices religieux. Certaines informations qui auraient pu grandement choquer et être considérées comme hérétiques peuvent être transmises assez simplement et directement aujourd'hui.

En quelque sorte l'on reçoit des informations qui élargissent notre conscience jusqu'à ce que celle-ci soit suffisamment expansée pour accéder aux "véritables" informations. À ce point, on peut avoir une vue précise et découvrir que cela ne ressemble pas vraiment à ce qu'on imaginait, que c'est beaucoup plus simple. Actuellement, les connaissances non colorées de l'ancienne énergie peuvent naître au fur et à mesure que nous avons l'audace d'entrer dans l'expérience de la Nouvelle Énergie.

Les informations ne nous sont transmises que quand nous sommes prêts à les recevoir, ou nous n'y avons accès qu'à ce moment-là. Si nous faisons confiance en l'énergie, nous serons toujours guidés vers les transmissions en adéquation avec nous, celles qui nous enrichirons, ou en tout cas nous interpellerons.

La vérité n'est pas singulière et il y a plusieurs façons de l'aborder. Usez de discernement et ne prenez pour "vrai" que ce qui résonne profondément en vous. Les canalisations sont un support qui révèle souvent ce que nous connaissions déjà à un certain niveau.


Avoir foi en l'identité des Êtres qui se présentent

Vous pouvez légitimement vous poser la question de comment être sûr de l'identité des êtres qui se présentent. Bien sûr, je me la suis également posée et j'ai du exercer mon discernement et plus encore mes ressentis. La seule réponse que je puisse vous donner est que cela exige de travailler une totale confiance en soi. Je ressens l'énergie de l'entité en présence, parfois je la "vois", je la reconnais tout simplement.

Tout récemment, j'ai expérimenté une entité qui voulait se faire passer pour Marie-Madeleine. Cela a été une expérience intéressante. Cet être m'a dit « je suis Marie-Madeleine » et son énergie semblait tout droit sortie d'une poubelle. J'ai aussitôt coupé la communication.

Avant tout, qu'il s'agisse de valider les informations ou de reconnaître les entités en présence, la clé est d'utiliser son ressenti ce qui exige en parallèle de se faire confiance. Il appartient aussi au lecteur ou au "receveur" de la canalisation de faire preuve de discernement pour prendre ou rejeter ce qui lui est proposé et de ne pas donner son pouvoir même à un Maître ascensionné.

En tant que canal, j'ai conscience de ma responsabilité. Je veille à maintenir un degré d'intégrité par le "travail" sur moi et sur mes énergies, et je suis attentive aux retours que me donnent les personnes pour lesquelles je canalise.

Travailler en partenariat

Les "intervenants de l'autre côté du voile" comme j'aime les appeler sont incroyablement disponibles et soucieux de s'adapter à ce que j'aime faire, à se mettre à la disposition de ma signature personnelle. Mais aussi parfois à me pousser doucement hors de ma zone de confort s'il le faut. Ils ne me laissent pas m'installer dans une routine. Il est rare que deux canalisations se ressemblent.

Dans ma vie personnelle, j'ai demandé aux Êtres de l'autre côté du voile de n'intervenir qu'à ma demande, ceci dans le souci de ne pas me perdre de vue. S'il est approprié que je sois seule avec moi, que je trouve les réponses en moi, ils peuvent ne pas répondre à mes invitations à interagir avec moi. Pendant les quelques mois où j'ai choisi d'ancrer en priorité mon Essence dans mon humanité, je n'ai que très peu canalisé car il était bon que je sois dans mes propres énergies.

Quand deux personnes sont réunies en mon nom...

Cette phrase prononcée par Jésus selon les évangiles est incroyablement actuelle. Je veux dire par là qu'il est manifeste que l'énergie se décuple exponentiellement dès lors que nous sommes réunis dans une communication consciente par le biais de la canalisation. Tout en étant présent dans son corps, il est plus facile de soutenir les énergies, de travailler avec elles, de transmuter les blocages quand on est en présence d'un Maître.

J'aime avoir la possibilité d'amener ces énergies, de les rendre accessibles et de participer à la transmutation des anciennes énergies. Cela me donne beaucoup de joie.

Un canal à la rencontre de l'écluse

Je n'aime pas vraiment le mot "canal", je le trouve trop passif et, voici qu'à deux reprises, l'image de l'écluse à été introduite dans mes canalisations. Celle qui permet de passer un cap, un niveau, d'ouvrir les vannes, de "déboucher" de l'ancienne énergie bloquée et de recevoir plus de Nouvelle Énergie.

Ce mot a donc pris plus de sens en harmonie avec mon choix de transmettre et de faciliter des "déblocages" énergétiques, pour guider les gens qui sont prêts et qui donnent leur accord à passer sur un autre niveau, à entrer pleinement dans la Nouvelle Énergie.

transmissions


Transmettre est mon présent

Sur ce site, vous trouverez des canalisations à la page transmissions, car c'est pour moi un maître mot. Transmettre est vraiment ce que mon Essence a choisi et ce que j'aime faire dans mon humanité aujourd'hui.

Je pense que ma façon de canaliser va continuer à évoluer, tout comme elle l'a fait tout au long des années. Peut-être viendra-t-il un jour où je choisirai d'arrêter de canaliser ou, tout au moins, de canaliser d'une façon ancienne énergie, de franchir une nouvelle écluse. Sûrement.

Dans la Nouvelle Énergie, il y a beaucoup à découvrir, à expérimenter, tous les potentiels restent actualisables. Lesquels choisirai-je d'activer dans quelques temps, sur qu'elle touche "On" appuierai-je ? Je ne le sais pas. Pas encore.

Marie-Line
avril 2011


1. Voir « L'Union de Flammes Jumelles »

© MLD ahtOhme — Reproduction non autorisée sur tout autre support que ce site www.ahtohme.com. En savoir plus...


Chez vous

Livre